Download E-books Sur la traduction PDF

By Paul Ricoeur

Il n'est pas exagéré de dire que Paul Ricoeur a débuté a carrière philosophique par une traduction, celle des Idées directrices pour une phénoménologie d'Edmund Husserl ; par l. a. suite, il s'est consacré à herméneutique dont il est devenu, en France, l'une des grandes figures. l. a. traduction et les problèmes qu'elle pose, aussi bien sur un plan linguistique que u aspect de vue plus huge de l. a. philosophie du langage, sont donc au cœur de sa réflexion ; d'autant que Ricoeur s'est également connecté à l'interprétation de l. a. Bible en discutant de près les enjeux de es diverses traductions. Les trois textes rassemblés ici constituent véritablement un ensemble cohérent où l'auteur cherche sortir du dilemme trop connu ; los angeles traduction serait attainable en toute rigueur théorique, or elle est de tout temps pratiquée effectivement. Il entend donc en finir avec cette objection préjudicielle contre los angeles traduction en proposant d'y voir l. a. mise en œuvre d'une " équivalence sans identité " qui permet également de comprendre l. a. nécessité d'avoir sans cesse à retraduire ces textes que chaque époque cherche à constituer en " classiques ". l. a. traduction apparaît alors comme une des composantes de l. a. dynamique culturelle qui installe un présent, en relisant une culture, ainsi rendu à los angeles vie

Show description

Read or Download Sur la traduction PDF

Best France books

The Fall of Paris: The Siege and the Commune 1870-71

Alistair Horne's the autumn of Paris: The Siege and the Commune, 1870-71 is the 1st e-book of Alistair Horne's trilogy, which include the cost of Glory and To Lose a conflict and tells the tale of the nice crises of the competition among France and Germany. The cave in of France in 1870 had an overpowering influence - on Paris, on France and at the remainder of the realm.

Choices in Vichy France: The French Under Nazi Occupation

Post-World battle II scholarship and movies just like the Sorrow and the Pity have usually changed the outdated Gaullist idea of common resistance, and cultivated the impact that the French may were a "nation of collaborators," embracing the dream of a brand new authoritarian order in France as embodied through the puppet Vichy regime of Marshall Petain, and hindering the community of the French Underground.

Algeria: France's Undeclared War (Making of the Modern World)

Invaded in 1830, populated via a million settlers who co-existed uneasily with 9 million Arabs and Berbers , Algeria used to be diversified from different French colonies since it used to be administered as an essential component of France, in conception no various from Normandy or Brittany. The intensity and scale of the colonization approach explains why the Algerian conflict of 1954 to 1962 was once one of many longest and such a lot violent of the decolonization struggles.

A History of Franco-German Relations in Europe: From "Hereditary Enemies" to Partners

This ebook surveys Franco-German relatives from the French Revolution to the Nineteen Nineties, amassing the most up-tp-date examine from sector experts.

Extra resources for Sur la traduction

Show sample text content

Elle est relativement applicable à l ' intérieur d ' une vaste aire culturelle où les identités communautaires, y compris langa­ gières, sont elles-mêmes le produit d'échanges de longue durée, comme c'est le cas dans l'aire indo-européenne, et à plus area of expertise raison dans des sous-groupes d 'affinité comme les langues romanes, les langues germaniques et les langues slaves, et dans des kinfolk duelles comme entre une langue latine et une langue germa- sixty two Un « passage » : traduire l 'intraduisible nique, disons anglo-saxonne. los angeles présomption d'équivalence paraît alors applicable. En fait, los angeles p are nté culturelle dissimule los angeles nature véri­ desk de l'équivalence, qui est plutôt produite par l. a. traduction que présumée par elle. Je me réfère à. un ouvrage qui n ' est pas directement lié à los angeles traduction, mais qui éclaire latéralement le phénomène que j 'essaie de décrire : los angeles seasoned­ duction d' équivalence par l. a. traduction. Il s'agit du livre de Marcel Détienne (un helléniste) inti­ tulé Comparer l 'incomparable 1 . L'ouvrage est dirigé contre le slogan : « On ne peut compa­ rer que le related » (p. forty five sq. ). Il parle alors de « comparatisme constructif». Là où Antoine Berman parlait de « l 'épreuve de l' étranger », Détienne parle du « choc de l 'incomparable ». L ' incomparable, note-t-il, nous confronte à « l ' étrangeté des premiers gestes et des com­ mencements initiaux » (p. 48). Appliquons à l. a. traduction cette formule : « construire des comparables ». J'ai trouvé un 1 . Paris, Éd. du S euil, 2000. sixty three Sur los angeles traduction exemple d'application dans l'interprétation que donne un brillant sinologue français, François Jullien, du rapport entre los angeles Chine archaïque et l. a. Grèce archaïque et classique. Sa thèse, que j e ne discute pas, mais que j e prends comme hypothèse de travail, est que le chinois est l 'autre absolu du grec - que l. a. connaissance de l'intérieur du chinois équivaut à une décons­ truction par le dehors, par l ' extérieur, du pen­ ser et du parler grec. L ' étrangeté absolue est alors de notre côté, à nous qui pensons et par­ lons grec, que ce soit en allemand ou dans une langue latine. l. a. thèse, poussée à l ' extrême, est que le chinois et le grec se distinguent par un « pli » preliminary dans le pensable et l ' éprou­ vable, un « pli » au-delà duquel on ne peut remonter. Ainsi, dans son dernier livre, inti­ tulé Du temps 2, Jullien soutient que le chinois n ' a pas de temp s verb aux p arce qu' il n ' a pas l e thought de temps élaboré par Aristote dans body IV, reconstruit par Kant dans 2. François Jullien, Du temps, Paris, Grasset et Fasquelle, 2 hundred 1 . sixty four Un « passage » : traduire l 'intraduisible « L 'esthétique transcendantale », et universa­ lisé par Hegel à travers les idées du négatifet de l 'Az4hebung. Tout le livre est sur le mode : « il n'y a pas . . . , il n ' y a pas . . . , mais il y a . . . ». Je pose alors los angeles query : remark parle-t-on (en français) de ce qu 'il y a en chinois ? Or Jul­ lien ne prononce pas un mot chinois dans son livre (à l 'exception de yin-yang !

Rated 4.41 of 5 – based on 5 votes